Accueil > Contes > Les oiseaux enrhumés

Les oiseaux enrhumés

lundi 28 janvier 2013, par Marie-Sophie

Atchoum ! Atchoum !

Sur le grand chêne gris ce ne sont qu’éternuements ! Les oiseaux essaient encore quelques chants mais leur voix est enrouée. Les uns se sont emmitouflés dans des cache-nez bien épais. Les autres ont noué des fichus sur leur tête. Comment se guérir et comment se réchauffer ?

Venez, dit Picorette, une fauvette. Je connais des graines qui guérissent le rhume.

Ils partent tous. Ils arrivent au buisson où poussent les graines contre le rhume.
Hélas ! Plus de graines. Trois pies qui passaient par là ont tout avalé. Les oiseaux sont désolés.

Ils doivent absolument chanter demain : il donnent un concert sur les châtaigniers du petit bois et tous les animaux y sont invités. Que faire ?

Le soleil a eu pitié. Il écarte brusquement les nuages. Chasse le vent. Ses rayons caressent les oiseaux.

Les oiseaux se sentent tout à coup réchauffés. Leur rhume disparaît. Ils pourront donner demain un beau concert.